Mes petits trucs pour une belle peau

belle_peau

Je n’ai pas toujours eu une si belle peau. En fait à l’adolescence, ce n’était pas toujours facile. Et puis je ne m’en souviens pas trop, mais je crois qu’en plus on m’a parfois donné des crèmes qui ont fait empirer la situation. Mais je n’ai jamais eu besoin d’avoir recours à des traitement de choc, ce n »était jamais si grave. N’empêche, que maintenant, avoir une belle peau, c’est vraiment mon objectif numéro un au quotidien. D’autant que je ne me maquille quasiment pas et quasiment jamais, donc la moindre cerne ou le moindre bouton ce voit. En tout cas, je ne vois que ça. Et dans ces cas, je me maquille un peu. Mais hier en voyant mes tubes de bb cream acheté avant l’été, je me suis rendue compte que je n’en avais pas mis depuis des mois. La flemme, et je n’en ressent pas le besoin.

A ce stade de la grossesse, j’essaie de faire encore plus attention que d’habitude. J’ai des souvenirs des semaines qui ont suivi la naissance de César et de la vilaine peau que j’avais subi, sûrement à cause des hormones, de la fatigue et de mon absence de soin. Je considérais sûrement que j’avais mieux à faire et qu’une bonne mère doit se soucier en dernier de sa peau. Résultat, je ne pouvais plus me voir dans un miroir et je multipliait les trucs inutiles, ce qui ne faisait qu’empirer la situation. Pour Jasmin, je ne sais plus exactement ce que j’ai fait, mais en tout cas j’avais fais gaffe à garder mon rythme et ma routine de soin de la peau, même à la maternité. Il faut dire que je savais mieux à quoi m’attendre et que je m’étais préparé une trousse de toilette aux petits oignons. Toujours est-il que je n’ai pas eu le même retour de bâton, et que j’ai réussi à garder ma belle peau et ce « glow » qu’associent les anglophones à la grossesse.

Déjà, ma belle peau, je suis persuadée de la devoir à cette routine dont j’ai déjà parlé ici. Mais j’y ajoute que je bois beaucoup d’eau, dans les trois litres par jours et que j’essaie de dormir huit heures par nuit. Bon, plus précisément, j’essaie de mettre toutes les chances de mon côté pour dormir ces huit heures. L’heure du réveil, je n’y peux pas grand chose. Pas à cause des enfants, Arnaud se lève le matin et me laisse traîner un peu en général, c’est un peu mon congé maternité à moi. Mais juste parce que le matin il faut déposer César ou Jasmin, se mettre au travail et tout ça, donc ce n’est pas là que je peux gagner du temps de sommeil. Donc j’essaie vraiment de me coucher à 22 h tous les soirs. Même si ça veux dire que je ne regarderai qu’un seul épisode de Breaking Bad, voire aucun. Et je vois la différence. Je précise que je ne suis pas non plus devenue une mémé, le weekend ou même des fois en semaine, il nous arrive de veiller plus tard, même à des heures avancées de la nuit, on est quand même des animaux sociaux.

Parce qu’en ce moment, mon sommeil n’est pas exactement linéaire. Ca me fait toujours ça en fin de grossesse, j’ai des moments d’éveil pendant la nuit et il faut juste attendre que ça passe. Il paraît que c’est le corps qui s’habitue à se réveiller la nuit. Je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est comme ça.

Sommeil, eau et soins

Et pour ces nuits un peu moins bonnes, j’ai quelques petits trucs. J’avais déjà évoqué ces deux masques : celui pour les yeux marche vraiment trop bien et ce masque de nuit qui me fait une belle peau au réveil. Le masque de nuit, je l’utilise en général quand j’ai eu deux mauvaises nuits à la suite, histoire de remettre un peu les compteurs à zéro.

Et puis j’ai aussi tous ces petits masques que je me suis ramené de Grèce. Les pharmacies grecques regorgent de produits Korres qu’on ne trouve pas toujours en France et je profite de chaque voyage pour m’en ramener une cargaison. Ces trois là, je les utilise selon mes besoins et mes envies. Celui à la pastèque est très agréable en fin de journée, surtout si je n’ai pas arrêté. Se poser et manger une danette en le laissant poser, c’est un minikif en entier. Cet autre à la cranberry qui promet un lissage instantané est aussi très efficace après une soirée un peu tardive en fin de semaine. En tout cas, il permet de faire illusion jusqu’à la sieste. Et en tout cas, il me permet d’oublier que je suis fatiguée quand je me croise dans un miroir. Parce que soyons honnête, l’image joue beaucoup. Si le reflet est reposé, même illusoirement, l’esprit le sera un peu plus. Et vice-versa. Combien de fois je me suis laissée plomber par un reflet un peu mou ?

Pour finir, ce masque à l’argile n’est efficace qu’en prévention je pense. Mais il laisse une sensation de peau vraiment nickelle qui est très satisfaisante. Par contre je fais toujours suivre ce masque d’une couche huile d’amande douce. Je n’ai pourtant pas la peau sèche, mais c’est des fois un peu fort et ma peau apprécie ce petit doudou.

En ce moment je tourne avec ça, j’ai toujours un peu peur de changer et que ma peau réagisse mal. Je ne suis pas très aventurière dans ce domaine, je préfère les valeurs sûres. Des recommandations ?