Picasso et les ballets russes

L’exposition a ouvert la semaine dernière et j’y suis allée le premier jour. On y voit de tout et avec les étapes. Dessins, croquis, maquettes et reproduction du décor. Costumes dessinés et en vrai. Le tout sur la musique de Stravinsky (lien en fin d’article) que je ne connaissais pas vraiment. Et pour finir sur une super note des extraits des ballets dans la salle de projection.

Les vacances vont commencer pour nous, je vais y emmener les enfants.

En bonus sonore, la musique de Stravinsky qui jouait dans la salle d’exposition et qui apportait une dimension supplémentaire à l’exposition.

EnregistrerEnregistrer

La vie de café

J’ai toujours bien aimé aller au café. Et depuis quelques mois qu’Arielle est gardée, j’ai la chance d’avoir trouvé un endroit qui me plait où j’ai maintenant mes habitudes.

Le café est proche de chez moi, mais pas juste à côté ce qui me permet de changer un peu d’air. Ce n’est pas loin non plus de l’école de danse où je vais tous les jours de la semaine pour les cours de barre, de Pilates ou de yoga. Ce n’est pas non plus loin de l’école des enfants et de la nounou. La situation géographique est le premier critère qui compte quand je choisis un endroit. Il faut que ce soit pratique pour que ça me facilite la vie.

Je n’ai pas de collègues et j’ai envie d’avoir des interactions quand même et c’est ce que j’aime dans ce café d’habitués. Je commence à en connaître certains et c’est sympa de pouvoir avoir de petites discussions à bâtons rompus sur les sujets du quotidien.

J’aime bien l’ambiance mélange des genres et quand je passe la matinée, je vois le défilé en entier. Ceux qui prennent un café avant de commencer leur journée : il y a la coiffeuse et parfois sa maman et il y a des hommes qui doivent exercer des professions libérales. Et il y a les mamans qui ont déposé leurs enfants à l’école privée d’à côté et qui viennent discuter un peu. Plus tard passent les ouvriers qui entrent faire une paye au chaud. Passent aussi les retraitées qui sortent de leur cours de gym douce. Et puis il y a tous les autres.

Moi je travaille au milieu de tout ça et j’aime bien sentir cette vie autour de moi. Ce sont un peu mes collègues : il y en a que j’apprécie plus que d’autres, mais on fréquente tous le même endroit.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Destins

Sur les conseils de mon père et dans l’optique de comprendre peut-être un peu mieux l’état d’esprit de mes aïeux, je me suis lancée dans la lecture de ce roman russe. Vrai roman russe avec des personnages nombreux qui arrivent dans le récit sans s’annoncer.

Avant d’acheter le livre, toujours sur les conseils de mon cher papa j’ai regardé ce documentaire édifiant et par moments terrifiants sur l’histoire qui existe derrière ce manuscrit. Vassili Grossman a littéralement mis sa vie dans ce livre incroyable dont l’histoire même est formidable, à la hauteur de celle qu’il contient.

Le documentaire est à voir sur Arte jusqu’au 25 mars

EnregistrerEnregistrer

Mon pesto

Pour les jours où je veux manger du vert et rapidement, il y a le pesto. Je mets l’eau pour les pâtes à chauffer pendant que je le prépare pour gagner encore plus de temps. Ce jour-là j’avais pris une botte de persil, une poignée d’amandes et 5 petites gousses d’ail. Le plus long est de séparer les feuilles de persil des tiges. Une fois que c’est fait, on met tout dans le mixer. Quand tout est bien haché, je rajoute de l’huile. Je ne saurais pas vraiment dire combien : je compte jusqu’à trois et je considère que ça suffit.

Normalement il reste un peu de temps pour regarder Instagram avant que les pâtes soient cuites. Puis je mets de l’huile à nouveau sur les pâtes cette fois. Je mélange le pesto avec et à table.

Ce qui est cool c’est que ça marche avec n’importe quelle herbe, même de la salade. Et avec n’importe quel genre de noix. Et même n’importe quelle huile. Il faut essayer !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer