Mon roman

Après y avoir travaillé et travaillé et après l’avoir gardé près de moi quelques semaines, j’ai enfin réussi à envoyer mon roman pour le concours auquel je participe.

J’aimerais bien pouvoir dire que c’est par manque de temps que je ne l’avais pas envoyé plus tôt. Mais c’est plutôt par manque de courage. Tant que je ne l’avais pas envoyé, ça n’existait vraiment que dans ma tête. Mais maintenant c’est comme si tout un autre monde s’était ouvert et je vais attendre des nouvelles et peut-être même espérer. Je ne suis pas encore vraiment convaincue de ce point.

C’est en tout cas un achèvement et un certain accomplissement, et je suis déjà fière de ça.