À cause de la vie

On commence la semaine par un peu de lecture. J’ai adoré ce roman illustré qui m’a plongé pour quelques heures en adolescence. C’était léger et mélancolique et j’étais un peu déçue de ne pas passer plus de temps avec Sucre de Pastèque. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *