Une certaine poésie

Je suis toujours intriguée par les bâtiments fermés et abandonnés. Il se dégage d’eux une certaine poésie urbaine un peu émouvante et ils deviennent le réceptacle des humeurs de passage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.