Destins

Sur les conseils de mon père et dans l’optique de comprendre peut-être un peu mieux l’état d’esprit de mes aïeux, je me suis lancée dans la lecture de ce roman russe. Vrai roman russe avec des personnages nombreux qui arrivent dans le récit sans s’annoncer.

Avant d’acheter le livre, toujours sur les conseils de mon cher papa j’ai regardé ce documentaire édifiant et par moments terrifiants sur l’histoire qui existe derrière ce manuscrit. Vassili Grossman a littéralement mis sa vie dans ce livre incroyable dont l’histoire même est formidable, à la hauteur de celle qu’il contient.

Le documentaire est à voir sur Arte jusqu’au 25 mars

EnregistrerEnregistrer

Moment lecture

Ces derniers temps j’ai réussi à me remettre à lire un peu. Et plus précisément à lire de la fiction. Je lis beaucoup d’articles, j’écoute beaucoup la radio ou des podcasts et même des livres audios, j’en ai déjà parlé, mais j’avais du mal à lire un vrai livre. Et ça me manquait.

Mais dans la semaine je ne trouve pas le temps et je n’aime pas vraiment lire au lit, car en général je m’endors au bout de trois pages et je n’arrive pas à me mettre dedans. Le soir je préfère écouter un livre.

Le week-end j’arrive à trouver un peu de temps. Pendant que les enfants dorment ou pendant qu’ils regardent un film. Plutôt que de me mettre un épisode de série ou que de regarder le film avec eux en scrollant sur mon téléphone, je me mets sur le canapé ou sur mon lit ou même sur mon fauteuil au soleil avec une tasse de thé et je me laisse emporter par l’histoire.

En quelques semaines, c’est presque devenu un rituel du week-end. Je compte en profiter tout l’hiver.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Au supermarché 

J’avais entendu Annie Ernaux parler de ce livre dans À voix nue il y a au moins un an. Et puis Arnaud l’a reçu en cadeau il y a quelques mois. Et dimanche je n’avais rien à lire. Voilà comment je suis arrivée à cette lecture. Et je l’ai lu presque d’une traite.

C’est rare que je lise autre chose que de la fiction. J’ai cependant complètement accroché à son écriture à la fois douce et précise. Je me demande même si je ne vais pas lui écrire une lettre de fan…