Trois ans


Aujourd'hui ma Jasmin à trois ans. Et c'est une super petite fille. Elle est casse-cou et donne l'impression de n'avoir peur de rien, elle court et saute partout. Elle escalade tout et fait quasiment de la voltige avec sa trottinette.

Mais le soir venu, elle a besoin de sa veilleuse pour s'endormir. Elle n'aime pas le noir. Et puis elle n'aime pas beaucoup non plus le lâcher prise nécessaire à l'endormissement. Les derniers temps il lui fallait presque tous les jours plus d'une heure pour s'endormir. Elle fait des sorties plus ou moins furtives jusqu'à ce qu'elle n'en aie plus le courage. Mais souvent elle est presque endormie. Comme si elle avait un sursaut au moment de se laisser emporter dans les bras de Morphée.

Le truc c'est que ces moments peuvent vite devenir une source de tension. C'est la fin de journée et je suis fatiguée. Et puis j'ai juste envie de me poser. Et j'ai beau le lui expliquer tous les soirs ça ne sert pas à grand-chose. C'est pas grave. Je sais que si je m'énerve elle va s'endormir tout de suite. Mais je n'ai absolument pas envie que son lit et le moment de se coucher soient associés à un énervement. Alors je me mets en mode stoïque et je la recouche sans rien dire.

Plus exactement, je reste à la porte de la chambre et j'attends qu'elle soit retournée dans son lit. C'est là que c'est un peu dur. Plus de bisou, plus de "bonne nuit", pas de verre d'eau… Rien. Il faut tenir bon et se dire que ce n'est plus l'heure. Elle a eu tout ce dont elle avait besoin et il est l'heure. Et surtout j'ai donné ce que je pouvais. Je lui répète à chaque fois avec une voix neutre que c'est l'heure, que de toute façon je ne m'énerverai pas et qu'elle doit aller se coucher.

Et ça finit par marcher. Tous les soirs. On a essayé de la coucher plus tard, mais ça n'a rien changé. Le seul truc qui a marché bizarrement c'est de la coucher la première et plus tôt, bien plus tôt. Mais 18h30 ça impose un rythme qui n'est pas évident à tenir. Enfin je dis ça mais on l'a retrouvée hier après dix jours de séparation et il est possible que ce problème se soit auto-réglé.

Je ne sais pas ce qui se passe dans sa vie qui l'empêche de se laisser-aller les derniers temps. Peut-être la rentrée prochaine à l'école ?

Dans quelques semaines elle rentrera à l'école et ça me rend toute nostalgique. Je ne m'y attendais pas du tout. Mais je ne m'inquiète pas du tout pour elle. Elle va s'éclater, elle est tout à fait mûre pour l'école.

C'est drôle d'ailleurs car depuis qu'elle ne va plus chez la nounou, elle a fait d'énormes progrès en langage. Elle parle mieux, fait des phrases plus complexes et son vocabulaire s'enrichit de jour en jour. Je lui ai même appris une blague qu'elle adore refaire cinquante fois de suite.

Je crois que son jeu préféré c'est se déguiser. Elle a beaucoup d'imagination et s'invente toujours des histoires et des aventures. Elle peut être un Storm Trooper, Superman, Jacques Maillol ou encore l'immanquable Spiderman. C'est son idole, je ne sais pas pourquoi car elle n'en a jamais vu un seul dessin animé et nous n'avons rien à la maison avec son effigie.

Elle aime aussi beaucoup les autocollants et le dessin en général. C'est drôle comme cette intrépide sait aussi jouer calmement et seule pendant aussi longtemps. Des fois j'ai l'impression que ces moments de calme et de solitude la comblent et la nourrissent. En tout cas il est certain que ces moments sont vitaux pour elle.

Je suis fière qu'elle soit ma fille parce que je la trouve vachement balèze. Souvent on me dit qu'elle me ressemble. Moi je ne vois pas cette ressemblance physique, mais c'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire : je me dis que si je lui ressemble même un peu c'est que je ne m'en sors pas si mal.

Et même si elle devient une grande fille, je vais continuer à la chouchouter autant que je peux. On va commencer par la couvrir de cadeaux et de bisous.

Pleine lune

 Ma petite Jasmin est née une nuit de pleine lune — mais je reste persuadée  que ça n’a rien à voir ! Alors hier soir et à chaque fois que je vois la lune toute ronde, je pense à elle et à son arrivée…