La fuite !

C’est étrange comme parfois tout semble converger dans une direction. J’ai écrit cet article drapeau orange la semaine dernière où j’évoquais en passant le destin de mon grand-père, puis je suis allée voir La fuite ! au théâtre.

C’est la fuite des Russes au moment de la guerre civile qui a suivi la révolution de 1917, en 1920-1921. Et j’ai beaucoup aimé cette comédie vraiment fantastique. C’était à la fois drôle et poignant. Et ça donnait une impression du dénuement dans lequel on se retrouve quand on doit partir, et de l’impuissance devant les événements et le pouvoir de certains. Une fragilité face aux événements et la seule possibilité semble être d’avancer toujours en regrettant parfois ce qu’on a laissé derrière tout en sachant que ce passé n’existe plus.

Il y avait également l’idée d’une certaine égalité devant des circonstances si grandes qu’elles avalent tout et remettent certains compteurs à zéro. Tous devaient partir, mais chacun semble avoir ses raisons.

En tout cas, je recommande vraiment ce spectacle très poétique et onirique, qui est d’ailleurs découpé en huit songes. Il est à Marseille jusqu’à la fin de la semaine puis il va tourner en France. Il sera pendant 15 jours début décembre au TGP de Saint-Denis.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

3 réflexions au sujet de « La fuite ! »

  1. Béapic dit :

    J’ai voulu écrire « merci pour le conseil » en russe, mais visiblement le cyrillique n’est pas admis ici.
    Alors :
    Spacibo za sovietom, dorogaia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *