Femme, féminisme, sororité

C’est la journée de la femme et je voulais marquer le coup. Les dernières années ont vu ressortir à plein le féminisme. On parle parfois de néo-féminisme, mais c’est pour moi une façon de dénigrer soit celui-ci, soit celui d’avant.

J’ai complètement adhéré au mouvement au moins avec mon cœur et je suis ça de près.

Pour moi le féminisme c’est ne pas lâcher, même sur les détails. Comme avec le racisme.

C’est choisir d’admirer des femmes et assumer de râler quand dans tous les cinémas à côté de chez moi il n’y a pas un seul film réalisé par une femme.

Être féministe c’est une démarche auto-éducative que j’entreprends pour moi : des lectures, écoutes et recherches qui m’enrichissent.

C’est mettre l’accent sur les amitiés féminines et la sororité au sens large. C’est compter les unes sur les uns et vice-versa.

Et parce que pour moi c’est le podcast qui décrit le mieux ce féminisme, je vous mets le lien pour un épisode mon podcast préféré qui m’a beaucoup marqué. Bonne écoute !

Entrée allégée

L’autre jour j’ai eu une idée lumineuse, je savais que ce qui serait parfait pour notre entrée. Un tour à Leroy Merlin, quelques trous et nous voilà avec un grillage accroche-tout dans l’entrée.

Il y avait auparavant à cet endroit des étagères et une desserte et c’était tout le temps le bazar parce qu’on posait tout dessus en arrivant. J’avais en plus fait l’erreur d’y mettre deux boîtes qui se remplissaient de fatras au fur et à mesure, sans jamais faire l’objet d’un tri.

Au moins là, il faut faire exprès d’y accrocher quelque chose. Ça allège l’entrée et fluidifie encore un peu plus la circulation dans l’appartement. Petit à petit, tout prend forme et c’est plutôt agréable.