Au supermarché 

J’avais entendu Annie Ernaux parler de ce livre dans À voix nue il y a au moins un an. Et puis Arnaud l’a reçu en cadeau il y a quelques mois. Et dimanche je n’avais rien à lire. Voilà comment je suis arrivée à cette lecture. Et je l’ai lu presque d’une traite.

C’est rare que je lise autre chose que de la fiction. J’ai cependant complètement accroché à son écriture à la fois douce et précise. Je me demande même si je ne vais pas lui écrire une lettre de fan…