Au supermarché 

J’avais entendu Annie Ernaux parler de ce livre dans À voix nue il y a au moins un an. Et puis Arnaud l’a reçu en cadeau il y a quelques mois. Et dimanche je n’avais rien à lire. Voilà comment je suis arrivée à cette lecture. Et je l’ai lu presque d’une traite.

C’est rare que je lise autre chose que de la fiction. J’ai cependant complètement accroché à son écriture à la fois douce et précise. Je me demande même si je ne vais pas lui écrire une lettre de fan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *