7 mois

7 mois aujourd’hui pour Ariellichouchoute. Elle est toujours aussi mignonne évidemment, c’est une chouchoute.

Les changements sont moins impressionnants je trouve depuis un mois. Moins spectaculaires en tout cas.

Elle se déplace de mieux en mieux, mais presque uniquement à reculons. Et ça l’énerve d’ailleurs. Elle commence à prendre bien appui sur ses genoux pour se mettre à quatre pattes, mais elle ne tient pas et s’étale à nouveau par terre.

Elle adore la compagnie et peut passer du temps dans son transat ou dans sa poussette tant qu’elle n’est pas seule et qu’on lui parle qu’on lui fait des grimaces ou qu’on danse devant elle.

De manière générale elle s’endort sans problème aussi bien le soir que pour la sieste. Sauf l’autre jour où nous avions du monde où elle n’a pas voulu aller se coucher. Elle pleurait sans s’arrêter. J’ai fini par abandonner l’idée de la sieste et l’installer au milieu du salon dans son transat et on ne l’a plus entendue. Comme c’était l’après-midi, elle est simplement allée se coucher plus tôt ce soir-là.

C’est un trait de caractère que j’avais déjà remarqué chez les plus grands : ils veulent profiter de l’animation et apprécient le contact de nos amis. À tel point que souvent quand on a des amis qui viennent le soir, je préfère qu’ils viennent un peu tard comme ça les enfants sont couchés. Et une fois qu’ils sont endormis ils sont partis pour la nuit et on peut profiter à l’aise des invités.

Un caractère qui s’affirme

Ce n’est pas un problème pour moi qu’elle saute la sieste une journée ou qu’elle change un peu de rythme au quotidien. Ce qui m’importe c’est qu’elle ait un cadre de base qui ne varie pas. Je suis convaincue que ce sont des points de repère importants. Mais je crois aussi à la souplesse. On ne peut pas attendre d’elle qu’elle se comporte exactement pareil si les circonstances sont différentes, n’est-ce pas ?

Elle adore son frère et sa sœur c’est évident. Mais j’ai l’impression qu’ils construisent déjà des relations différentes. César est béat d’amour pour elle et ses yeux brillent dès qu’il la voit. Jasmin l’adore aussi, mais je crois que de manière générale elle a une personnalité un peu plus détachée. Et surtout elle est encore petite quand même, j’imagine qu’elle ne saisit pas encore bien le concept de petite sœur.

Ou plutôt elle saisit, mais n’a pas encore intégré tous les tenants et aboutissants. Par exemple elle ne pense pas qu’Arielle grandit. C’est la petite sœur. Elle n’imagine pas qu’un jour elle pourra faire plus de choses qu’aujourd’hui. Mais elle n’arrive pas non plus à comprendre que bientôt elle aura trois ans. Elle s’accroche à ses deux ans et demi…

La grande nouveauté du dernier mois tient peut-être finalement à une intégration plus complète d’Arielle dans notre vie quotidienne. Elle n’est plus un simple bébé dont on prend en compte le rythme, elle est en train de s’affirmer comme petit être doué de volonté et ça fait plaisir à voir. J’adore qu’elle soit capable de montrer ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas aussi.

Je trouve ça trop mignon quand elle se met en colère pour avoir un truc. Parfois ça prend quelques minutes, mais on finit toujours par se comprendre. Et puis des fois elle reste en colère parce que ce n’est simplement pas possible, mais c’est la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *